Quelle lame pour scie à bûche ? Guide et avis 2024

Ne vous êtes-vous jamais senti démuni devant la fiche technique d’une lame pour scie à bûche ? Généralement, la lame se trouve fournie avec votre scie à bûche. Tant mieux, mais que se passe-t-il lorsque celle-ci est usée ? Comment l’entretenir ? Comment la choisir lorsque vous devez la changer ? Dans ce cas, quelle lame pour scie à bûche ?

Lame pour scie à bûche à dent de loup

Les réponses à ces quelques questions ne sont pas aussi évidentes. D’ailleurs, nous allons voir qu’il y en a d’autres, également importantes. Effectivement, les lames de scie ne sont pas que de simple disque métallique avec des excroissances tranchantes.

Cet outil s’avère de la haute technologie complexe à ne pas choisir au hasard et encore moins avec la seule notion de prix. 

Le sujet est vaste et je ne m’embarquerai pas à définir tous les types de lames qui existent. Je vais entrer dans la technique, mais me limiter aux lames pour scie à bûche. Vous allez voir cependant, des notions qui vous seront utiles et qui rejoignent la menuiserie.

Normalement, une fois lue cette page, vous comprendrez cette pièce essentielle. Vous ne ressemblerez plus au Penseur de Rodin contemplant les dents en méditant sur leurs formes géométriques. Vous serez en mesure de choisir et même de conseiller d’autres personnes.

Contenus afficher

Meilleures lames 2024 pour scie à bûche

Retrouvez ci-dessous les meilleures lames 2024 pour scie à bûche !

BAYER WALD

Bayerwald diamètre 700 mm lame pour scie à bûche

  • Ø 700 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Bayerwald diamètre 700 mm

  • Ø 600 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Bayerwald lame pour scie à bûche de diamètre 700 mm

  • Ø 550 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Marque allemande Bayerwald de 700 mm avec talon

  • Ø 700 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 42
  • Talon: oui

BAYER WALD

lame bayerwald de 600 mm

  • Ø 600 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 40
  • Voie: 4,2 mm

BAYER WALD

lame pour scie à bûche avec talon bayerwald de 600 mm

  • Ø 500 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 44
  • Voie: 4 mm

Comment choisir une lame pour scie à bûche ?

Avant de parler spécifiquement de lame pour scie à bûche, sachez qu’une lame de scie se choisit en fonction de ce que l’on va couper. Ensuite, suivant la matière, le sens de coupe (délignage ou tronçonnage) et l’épaisseur, votre lame n’aura pas les mêmes caractéristiques. N’oublions pas la vitesse de coupe de votre outil bien entendu.

Ce n’est qu’ensuite, que vous allez déterminer le nombre de dents, leur nature et leur forme en fonction du résultat souhaité. 

Effectivement, si vous êtes menuisier, vous savez qu’il n’existe pas de lame à tout faire. De même, la nature de l’appareil va déterminer le type de lame. Par exemple, la scie à onglet exige une lame à dents négatives. Je ne parle pas du nombre de dents, mais de leur inclinaison par rapport à l’axe du disque.

Dans notre cas, je pourrai aller droit au but et parler seulement de la lame pour scie à bûche puisque notre travail consiste à tronçonner des bûches pour faire du bois de chauffage

Néanmoins, quitte à traiter ce sujet, autant qu’il soit un peu plus large. Ainsi, vous vous poserez moins de questions si vous devez changer la lame de votre scie circulaire par exemple.

 

La disposition géométrique des dents

Premièrement, la géométrie des dents se classe en trois grandes familles en fonction du travail et de la finition souhaitée. Ainsi, vous allez trouver :

  • Les dents alternées : C’est ce type de configuration que l’on recherche avec une lame pour scie à bûche. En la regardant de face, dans l’épaisseur, nous voyons que leur disposition en quinconce alterne avec une pointe à gauche puis une à droite et ainsi de suite. Cette disposition correspond au besoin de tronçonnage et donc perpendiculaire à la fibre. Elle peut aussi déligner (sens de la fibre).
  • Dents trapézoïdales : Ici, les dents se succèdent par série de 3. La première, qui attaque la matière, a une forme de trapèze. La suivante, plate, reçoit un biseau de chaque côté et la dernière, elle-même biseautée, à une hauteur légèrement supérieure. Cette disposition de dents correspond aux travaux de finition. Ce n’est pas ce que l’on recherche avec une scie à bûche.
  • La dent à gouge (ou creux) : Sans entrer dans les détails, ce type de dent s’utilise pour une extrême finition.

 

Vitesse de rotation en tr/min

Chaque lame de scie est prévue pour une vitesse de rotation en tr/min maximum. Référez-vous à la fiche technique de votre appareil.

Une vitesse de coupe inférieure au tr/min maximum de la lame ne pose pas de problème. Par contre, l’inverse est fortement déconseillé et risque des désordres sur l’outil.

Ros plan sur une lame pour scie à bûche

La composition d’une lame pour scie à bûche

Tout d’abord, vous allez découvrir que ce qui suit s’applique de façon générale à toutes les lames de scie.

Ainsi, une lame se compose de deux parties :

  • Les dents
  • Le corps

Ces deux parties sont à distinguer pour mieux appréhender la compétence d’une lame.

 

Les dents de la lame pour scie à bûche

Lorsque l’on regarde de près une dent de scie, on s’aperçoit d’une partie différente de couleur et de forme géométrique particulière. C’est ce qu’on appelle la pastille ou la plaquette

Composée de tungstène de carbure, cette pastille reçoit par le fabricant plus ou moins de cobalts pour adapter le carbure à l’usage de la lame.

Titane de cobalt, tungstène carbure, peu importe leur technologie et leur composition. Ce qui nous importe se trouve dans l’implantation de cette pastille qui participe à la performance du travail demandé

Tout compte fait, c’est comme chez le dentiste. La dent peut-être d’excellente qualité, si l’implant n’est pas bien fait, vous finirez par la perdre !

C’est la raison pour laquelle la pastille se fixe par un procédé complexe de brasure. Effectivement, une couche de cuivre vient s’intercaler entre deux couches d’argents qui s’intercalent elles-mêmes même entre la pastille et le corps de la dent.

L’action du cuivre est très importante puisqu’il joue le rôle de tampon. Le cuivre plus souple que l’acier et l’argent devient un subtil équilibre pour absorber les chocs et permettre la dilatation lors du tronçonnage.

BAYER WALD

Marque Bayerwald lame diamètre 700 mm

  • Ø 700 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Disque métal Bayerwald diamètre 700 mm

  • Ø 600 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Bayerwald disque de diamètre 700 mm

  • Ø 550 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Discque Bayerwald de 700 mm avec talon

  • Ø 700 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 42
  • Talon: oui

BAYER WALD

lame bayerwald de 600 mm pour scie à bûche

  • Ø 600 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 40
  • Voie: 4,2 mm

BAYER WALD

lame de scie avec talon bayerwald de 600 mm

  • Ø 500 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 44
  • Voie: 4 mm

Quel nombre de dents sur une lame pour scie à bûche ?

Tout d’abord, le nombre de dents se détermine en fonction du diamètre du disque. Puis, il y a la notion de pas. Le pas correspond à la distance entre les pointes de deux dents

Dans le cadre d’une scie à bûche, le pas est plus important et diffère en fonction des constructeurs et de la compétence qu’ils veulent donner à la lame.

Cela peut paraître contre-intuitif, mais moins il y a de dents et plus la coupe est rapide. De surcroît, l’espace plus important entre chaque dent permet d’enlever plus de bois. C’est pour cette raison que sur une lame pour scie à bûche, l’espace entre deux dents se trouve plus écarté.

De plus, sur certaines lames, le constructeur offre un pas très large. Alors, pour minimiser le risque d’arrachement et de rejet trop conséquent de fibre, chaque dent se succède d’un talon anti-recule. Sa présence trouve de l’intérêt pour minimiser la quantité de matière extraite par la dent qui la précède. Ainsi, l’effort de coupe et les à-coups se trouvent maîtrisés.

En fait, ce n’est pas difficile d’imaginer la fibre du bois venir combler l’espace entre deux dents lors de la coupe. Ainsi, si vous avez des dents de lame trop rapprochées, celles-ci se gênent les une des autres et empêchent l’évacuation du bois. Cela a comme conséquence une augmentation du risque d’échauffement de la lame et de la résistance à la coupe. Le moteur va devoir fournir plus d’énergie au risque de l’abîmer.

 

Comment connaître le pas d’une lame pour scie à bûche ?

Comme nous venons de le voir précédemment, le pas correspond à la distance entre deux dents. Rassurez-vous, les constructeurs de lames calculent pour vous cette caractéristique. Cependant, pour aller plus loin et si vous voulez vous lancer dans la menuiserie, voici comment calculer le pas d’une lame et les principes d’un sciage de qualité.

Premièrement, parler du nombre de dents n’a pas de sens si l’on prend seulement en compte le diamètre de la lame. Effectivement, posséder 64 dents sur une lame de 400 mm revient à la même chose que d’avoir 32 dents sur une lame de 200 mm.

Ainsi, pour connaître le pas, l’opération est :

  • diamètre de la lame (en mm) x Pi (3,1416) / Z (N. dents) = réponse en mm

Par contre, plus le pas s’élargit et moins vous aurez une finition de coupe apparente. Effectivement, les dents auront tendance à pénétrer plus profondément, arrachant au passage plus de matière. Ce qui donne des qualités de sciage moins propre. 

Ce détail a surtout de l’importance pour des coupes en menuiserie alors que dans le cadre du travail avec une scie à bûche, cela ne pose aucun problème, bien au contraire.

 

Quel angle pour les dents ?

Avant de commencer, allons faire un tour en théorie, vous savez, là où tout se passe bien ! 

Ainsi, en théorie, pour déligner (dans le sens de la fibre) du bois, l’angle des pastilles doit être de 27° pour le bois tendre et de 15° dans les bois durs.

Par contre, pour le tronçonnage (perpendiculaire à la fibre du bois), un angle de 5° (par rapport à l’axe du disque) sera l’inclinaison minimum. Voilà pour la théorie qui sera surtout utile aux menuisiers.

BAYER WALD

Spécial Bayerwald diamètre 700 mm

  • Ø 700 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Pour couper bois de chauffage Bayerwald de 700 mm

  • Ø 600 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Bayerwald de 550 mm

  • Ø 550 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

Nombre de dents dans le bois ?

Voici maintenant deux autres notions qui sont de la théorie, mais qui dans la pratique font une réelle différence. Elle s’applique aussi bien pour la menuiserie que pour l’utilisation d’une scie à bûche.

Ainsi, pour le délignage, considérez qu’en fonction de l’épaisseur à couper, il doit y avoir au minimum une dent dans le bois et maximum 3 dents dans le bois.

Par contre pour le tronçonnage, il doit y avoir minimum 5 dents dans le bois et maximum 10 dents lors du sciage.

Normalement les dents de la lame doivent dépasser au minimum de 1 cm et maximum 2 cm. Sinon, cela influence l’angle d’attaque, modifie l’énergie nécessaire à la coupe et favorise l’échauffement.

Les constructeurs de scies à bûches prennent ce paramètre en compte. Il s’avère donc normal que lorsque vous découpez du bois avec une scie à bûche, que la lame dépasse le diamètre maximum de coupe prévu par le constructeur.

L’erreur de monsieur tout le monde est de remarquer ce détail et de se dire : « Tiens, je peux couper du bois plus gros, je suis un génie ! ». Et bien non, vous êtes effectivement un génie puisque vous êtes formidable, mais vous allez user la lame, la faire chauffer et tirer inutilement sur le moteur.

Ainsi, le nombre de dents se choisit en fonction de l’épaisseur du matériau.

 

Qu’est-ce qu’une dent de lame positive et négative ?

Sur une lame pour scie à bûche, les dents en position positive indiquent que l’angle de la dent, par rapport à l’axe du disque, va vers l’avant.

Elle s’utilise surtout dans les bois massifs et donc le bois brut pour réaliser des bûches, mais aussi pour couper du mélaminé, du bois collé, contreplaqué. Peu importe que la coupe soit du débitage ou de précision.

A contrario, une dent négative, par rapport à l’axe, s’incline vers l’arrière. Ce type de denture s’avère privilégié pour les finitions et apparaît toujours sur les scies à onglet (scie radiale).

 

Quelle largeur de coupe avec une lame pour scie à bûche ?

Tout d’abord, distinguons ensemble les deux épaisseurs d’une lame pour scie à bûche.

Premièrement, nous avons la voie, aussi appelée le trait de scie, la trace que laisse la lame derrière elle. À différencier avec le corps de la lame qui est le disque sur lequel se fixent les pastilles.

Ainsi, plus le diamètre de la lame augmente et plus l’épaisseur de coupe s’élargit tout comme le corps de la lame. Cela est normal pour permettre une bonne stabilité de la lame (effet d’oscillation). 

Je n’ai pas de raison de donner des chiffres, les constructeurs le calculent très bien. Cependant, une lame destinée à pouvoir couper des éléments étrangers au bois (type pointe dans une palette) aura une épaisseur plus fine.

Et deuxièmement, nous avons le corps de la lame. Vous allez voir que cette partie de la lame pour scie à bûche ne se limite pas à un simple rond métallique.

BAYER WALD

Bayerwald lame de 700 mm avec talon disque acier

  • Ø 700 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 42
  • Talon: oui

BAYER WALD

lame bayerwald de 600 mm pour scie à bûche

  • Ø 600 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 40
  • Voie: 4,2 mm

BAYER WALD

lame pour scie à bûche avec talon bayerwald de 500 mm

  • Ø 500 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 44
  • Voie: 4 mm

Les caractéristiques du corps d’une lame pour scie à bûche ?

Fente et autres systèmes anti-vibration pour scieLe corps de la lame se constitue d’un alliage en acier. Il a une fonction importante puisqu’il subit la contrainte calorifique (dilatation), mécanique (force) et les vibrations.

Pour absorber les vibrations, vous pouvez observer sur certaines lames, sur la périphérie, des échancrures (fentes) plus ou moins profondes et larges. Sur une lame pour scie à bûche, cette fente crée un sifflement sonore lors de la rotation. Plus elle est large et plus le son devient aigu et fort.

De plus, présente sur les scies de menuiserie, vous trouverez dans le corps des fentes en forme de « S » ou de crochets. Ce sont les fentes d’expansion très fine (découpé au laser) qui ont pour rôle de réduire la contraction et le bruit lors de l’opération de sciage.

Puis, vous pourrez aussi constater parfois un ou deux traits sur le corps de la lame. On les appelle les anneaux de tensionnage (terme technique hors dictionnaire). Leur fonction permet de rediriger les forces exercées entre la fixation de la lame sur le rotor (axe tournant entraînant la lame) et l’effort rencontré par la périphérie lors du sciage.

 

C’est quoi le trou au milieu de la lame ?

Le trou du milieu qu’on appelle alésage a généralement un diamètre de 30 mm. Si ce n’est pas le cas, vous aurez la possibilité d’employer des bagues de réduction pour adapter l’alésage au diamètre de l’axe qui reçoit la lame.

Je vous conseille, pour éviter le moindre jeu, de choisir toujours un diamètre d’alésage de lame qui correspond aux caractéristiques de la machine (avis personnel).

 

C’est quoi les trous de chaque côté de l’alésage ?

Vous pouvez avoir, positionné de chaque côté de l’alésage, deux trous supplémentaires, de plus petite taille. Je n’en ai jamais vu sur une lame pour scie à bûche !

On retrouve surtout ce besoin sur les lames destinées aux scies sur table et combiné à bois. Leur rôle permet d’éviter tout simplement de desserrer l’écrou de la lame lors du freinage.

Ce type de lame peut s’utiliser sur des machines n’ayant pas d’ergot.

 

Le traitement du corps de la lame

Bien que ce point semble accessoire, le traitement de la surface du corps n’est pas une question d’esthétique, mais bien une raison technique.

Effectivement, que ce soit une peinture au téflon, un revêtement chromé ou un surfaçage, ils ont pour but d’éviter l’échauffement par l’excès de dépôt de résine (et de colle en menuiserie avec les contreplaqués, les agglomérés).

BAYER WALD

Bayerwald diamètre 700 mm lame pour scie à bûche

  • Ø 700 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Lame pour scie à bûche Bayerwald diamètre 700 mm

  • Ø 600 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Bayerwald lame pour scie à bûche de diamètre 700 mm

  • Ø 550 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Bayerwald lame pour scie à bûche de 700 mm avec talon

  • Ø 700 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 42
  • Talon: oui

BAYER WALD

lame bayerwald de 600 mm pour scie à bûche

  • Ø 600 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 40
  • Voie: 4,2 mm

BAYER WALD

lame pour scie à bûche avec talon bayerwald de 600 mm

  • Ø 500 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 44
  • Voie: 4 mm

Quel type de bois peut-on couper ?

La nature du bois n’est pas un problème. Qu’il soit dur ou tendre, la lame pour scie à bûche les tronçonne.

Par contre, le bois sec se coupe mieux et altère moins le carbure des dents. De surcroît, l’effort fournit par l’outil de coupe s’avère moins important avec du bois sec.

 

Pourquoi y a-t-il des traces de brûlures sur le bois ?

Tout d’abord, une lame de scie peut chauffer et monter à des températures capables de vous brûler ! Toutefois, ce n’est pas la lame qui fume, mais bien le bois qui au contact montera en température. Si cela arrive lors d’une coupe, alors il est temps de faire quelque chose.

Les raisons qui peuvent occasionner ce phénomène apparaissent avec :

  • Des dents émoussées sur les côtés frottent contre le bois au lieu de couper.
  • Les dents sont trop rapprochées les unes des autres (revoir le pas de lame).
  • Le corps souillé de résine (ou colle en menuiserie) augmente l’épaisseur et touche le bois lors de la rotation.
  • Une lame non adaptée à la nature du travail (nombre de dents dans l’épaisseur de coupe).
  • La profondeur de coupe exagérée.
  • Vitesse de coupe inadaptée.

L’une de ces raisons peut suffire à faire chauffer le bois. Parfois, ce seront toutes ces conditions réunies qui vont faire apparaître des traces de brûlures. Pour y remédier, déterminez le problème et résolvez-le.

Comment nettoyer une lame pour scie à bûche ?

Lame de scie noircie de résine Pour entretenir sa lame pour scie à bûche, n’attendez pas que celle-ci soit extrêmement encrassé. Les résidus sur sa surface sont essentiellement des fractions organiques et minérales composées de résine, de tanin, de polymère tels que la cellulose, la lignine, l’hémicellulose.

Ne nettoyez jamais une lame avec une brosse en métal, mais à chiendent ou en plastique.

Le meilleur produit que je connaisse est sans nul doute la lessive de soude. Cette lessive composée de 70 % d’eau et de 30 % de soude caustique s’avère la moins chère et la plus efficace. Vous pouvez même la réaliser vous-même avec des paillettes de soude caustique, ce sera encore moins cher.

Son action n’a pas d’égale dans ce cadre de nettoyage en s’attaquant aux matières organiques, aux traces de brûlures et aux graisses.

Les produits spéciaux super chers du commerce, aux compositions douteuses et à l’efficacité parfois limitée, n’ont cas aller se coucher.

Toutefois, attention puisque la soude caustique (composé d’hydroxyde de sodium) a un pH (potentiel Hydrogène) très bas. Cependant, sa capacité corrosive des matières organiques n’a aucun effet sur le métal. Ce n’est donc pas de l’acide comme on pourrait le penser.

 

Comment utiliser la lessive de soude ?

Le grand avantage de la lessive de soude apparaît avec son action. Vous n’avez quasiment rien à faire.

En partant du principe que vous utilisez de la lessive de soude déjà préparée, vous la diluez à environ 60 %. C’est-à-dire que pour 1 litre d’eau, vous rajouterez 40 ml de lessive de soude.

Ensuite, pour nettoyer la lame, remplissez sur 1 cm un récipient en plastique tel que le couvercle d’un sceau (idéale pour les petites lames). 

Pour une lame de scie qui a un plus grand diamètre, j’emploie une auge de maçon qui mesure 1,5 m sur 1,5 m. Bien souvent, j’en profite par la même occasion pour traiter plusieurs outils. Puis, plongez la lame et laissez-la tremper environ 15 minutes. Pour finir, avec une brosse, venez frotter jusqu’à l’élimination de toutes les traces puis rincer.

 

Se protéger correctement avant utilisation

Cependant, attention à sa manipulation qui demande l’emploi :

  • de gants
  • Vêtement long pour protéger la peau
  • Lunettes
  • Masque contre les vapeurs

Les résultats obtenus avec ce produit sont connus depuis bien longtemps par l’industrie. Elle se tient bien de le plébisciter puisqu’il n’est pas rémunérateur, seulement efficace. Il préfère créer des produits toxiques à grand coup de marketing publicitaire du genre :

  • ” Beaucoup plus écologique et participant à votre pouvoir d’achat ” (comme vous pouvez vous l’imaginer bien entendu),

BAYER WALD

Bayerwald diamètre 700 mm lame pour scie à bûche

  • Ø 700 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Lame pour scie à bûche Bayerwald diamètre 700 mm

  • Ø 600 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Bayerwald lame pour scie à bûche de diamètre 700 mm

  • Ø 550 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Bayerwald lame pour scie à bûche de 700 mm avec talon

  • Ø 700 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 42
  • Talon: oui

BAYER WALD

lame bayerwald de 600 mm pour scie à bûche

  • Ø 600 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 40
  • Voie: 4,2 mm

BAYER WALD

lame pour scie à bûche avec talon bayerwald de 600 mm

  • Ø 500 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 44
  • Voie: 4 mm

Que faire de sa lessive de soude après usage ?

Alors, que faire de son super mélange après l’avoir utilisé ? Premièrement, vous pouvez le récupérer dans un seau qui pourra se fermer afin de le conserver pour une deuxième utilisation (vous pouvez aller jusqu’à 3 emplois en y rajoutant au besoin un peu de lessive de soude).

Une fois qu’elle n’agit plus, vous pouvez vous en débarrasser, mais pas n’importe comment. Si vous souhaitez jeter la préparation dans levier, rajoutez environ 30 % de vinaigre blanc qui rééquilibrera le pH. Vous pouvez aussi vous rapprocher d’une déchetterie en précisant la nature du produit.

 

Quels sont les autres produits ?

L’acétone fonctionne, mais le résultat n’est pas intéressant puisque ce produit a tendance à dissoudre la résine avant d’aller la recoller un peu plus loin. 

Bien sûr, il y a des produits spécialisés qui fonctionnent bien (et encore), mais qui coûtent parfois cher. De plus, on ne sait jamais exactement ce qu’ils contiennent.

Les acides fonctionnent tellement bien qu’ils peuvent finir par attaquer les métaux de la lame. Donc, à proscrire.

 

Comment affûter les dents de lame pour scie à bûche ?

Je vous conseillerai d’apporter votre lame chez un affûteur avant qu’elle ne coupe plus.

Pour vous rendre compte de l’usure des dents, regardez l’arrêté de la pastille. Sur une lame propre, une arête qui brille correspond à un bord émoussé. Le bord de la pastille s’arrondit et ne tranche plus. Le frottement contre le bois crée un phénomène d’échauffement.

Affûter soi-même exige des compétences théoriques et techniques. Une simple lime ne suffit pas et le risque d’employer une lame de scie mal affûté peut se révéler problématique avec :

  • Échauffement du bois
  • Consommation d’énergie
  • Risque lié au moteur
  • Casse de pastille en fonctionnement (c’est une lame qui va à la poubelle).

Vous trouverez sur l’emballage de la lame pour scie à bûche les différents angles de la pastille. Si vous savez le faire, alors investissez dans une affûteuse électrique telle que la MSW-CBS-250. Vous pouvez réaliser ainsi des économies dans le temps. Sinon, allez chez votre affûteur.

Je ne vous donnerai pas de conseil d’affûtage puisque je ne sais pas le faire, tout simplement ! Pour cela, voici une vidéo qui peut certainement vous aider !

Synthèse des caractéristiques pour choisir une lame pour scie à bûche

Pour résumer, voici les caractéristiques qui sont à observer pour choisir une lame pour scie à bûche électrique :

  • Type de dents alternées en quinconce
  • Pas (distance entre deux dents) de plus grande dimension pour une bonne évacuation de la fibre
  • Nombre de dents moins importantes pour un sciage plus rapide
  • L’épaisseur de la lame (trait de scie)
  • Alésage correspondant à l’axe d’accueil sur rotor
  • Vitesse tr/min adapté à la scie à bûche

Comme mentionné précédemment, le nombre de dents ne constitue en aucun cas le paramètre principal du choix de la lame. Le type de dents ainsi que l’espace entre eux et l’angle d’attaque s’avèrent les éléments les plus importants.

Ainsi, ce n’est donc pas parce qu’il y a plus de dents que c’est mieux.

 

Conclusion sur la lame pour scie à bûche

La lame pour scie à bûche peut nous sembler de simple disque en métal. Pourtant, nous venons de le voir, cet élément s’avère une sacrée pièce d’ingénierie.

Avez-vous déjà entendu cette expression : « Le pas cher coûte plus cher ».

Les lames de scie sont l’exemple parfait pour dénoncer les petits prix qui vous donnent l’impression d’une bonne affaire. Bien souvent, il ne vous en donne que pour votre argent.

Toutefois, mettre 160 € dans une lame qui ne correspond pas pour scier des bûches… c’est dommage ! Donc, si vous avez commencé par la conclusion, reprenez le haut de cette page.

Pour vous garantir un travail de qualité, vous gagnerez à vous rapprocher des marques connues ou encore mieux, du fabricant de la machine. 

Oui, le prix pique au porte-monnaie sur le moment. Mais, une bonne lame de scie, capable de débiter 200 cordes de bois avant d’aller à l’affûtage sera largement amortie.

Mon dernier conseil consiste à ne jamais excéder le diamètre maximum de lame prévu par le constructeur de la scie à bûche. Cependant, vous pouvez prendre un diamètre inférieur, mais sans dépasser les 10 mm.

Rapportez-vous toujours à la notice de votre appareil pour vérifier sa taille, le type de la lame et la vitesse de rotation.

Pour aller plus loin et vous rendre compte que la science du sciage est beaucoup plus complexe, je vous conseille vivement de lire la thèse de Guillaume Simonin.

« Amélioration des performances d’outils de coupe pour la première transformation du bois »

BAYER WALD

Bayerwald diamètre 700 mm lame pour scie à bûche

  • Ø 700 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Lame pour scie à bûche Bayerwald diamètre 700 mm

  • Ø 600 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Bayerwald lame pour scie à bûche de diamètre 700 mm

  • Ø 550 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 56
  • Positif: 25°

BAYER WALD

Bayerwald lame pour scie à bûche de 700 mm avec talon

  • Ø 700 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 42
  • Talon: oui

BAYER WALD

lame bayerwald de 600 mm pour scie à bûche

  • Ø 600 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 40
  • Voie: 4,2 mm

BAYER WALD

lame pour scie à bûche avec talon bayerwald de 600 mm

  • Ø 500 mm
  • Alésage: 30 mm
  • Dents: 44
  • Voie: 4 mm